Un implant sain dans un corps sain !

Dre Véronique Benhamou

Dre Véronique Benhamou

Parodontiste: BSc. D.D.S., CERT. PERIO

Date :          Samedi 12 novembre 2022

Heure :       13h et 15h

Il sera possible d’acheter la rediffusion des conférences lors de votre inscription au congrès.

Descriptif de la conférence

Comme pour toute thérapie, la bonne planification des cas et la prévention de la maladie sont indispensables pour une réussite en implantologie. L’ostéointégration et le maintien des implants à long terme dépendent entre autres du processus de guérison et du remodelage d’un tissu osseux en santé. Les facteurs de risque locaux sont bien connus mais certains risques d’ordre systémique sont moins évidents. Pourtant, la décision de poser des implants doit tout d’abord prendre en considération l’état général, l’état local ainsi que l’hygiène de vie des patients. Certaines maladies, certains traitements médicaux ou certaines modifications physiologiques rendent difficile voire contre-indiquée toute chirurgie implantaire. L’état de santé́ du patient et les conditions générales doivent être parfaitement étudiées avant d’entreprendre un traitement implantaire. En cas de doute, la décision de mener ce type de traitement doit être prise en collaboration avec le médecin traitant et en fonction du rapport bénéfice/risque pour le patient. 

Lors de cette conférence, les affections à risques infectieux, hémorragiques et métaboliques seront considérées individuellement. Nous discuterons aussi des contre-indications induites par un traitement médical, et les contre-indications d’ordre toxique ou d’origine physiologique. 

L’implantation dentaire peut être déconseillée en cas :

de pathologies qui représentent une influence négative sur la cicatrisation et sur la reconstruction osseuse en général (ex. diabète mal ou non entretenu )
d’autres maladies ou interventions médicales antérieures (comme p. ex. greffe d’organe, endocardite, rhumatismes, valvule cardiaque  artificielle)
de traitement par bisphosphates
de prise de certains médicaments
de chimiothérapie
de parodontite non soignée
de consommation excessive de tabac et d’alcool
d’insuffisance de hygiène bucco-dentaire
de Malocclusion prononcée (relation défavorables entre les deux maxillaires)
Chez l’enfant, au cours de la croissance de l’os de la mâchoire (avant l’âge de 15-20 ans)


Dans les cas ci-dessus indiqués, l’ossification autour des implants dentaires est fortement mise en
danger, ainsi on doit repenser, si l’implantation est vraiment la solution idéale pour le patient !

Objectifs d’apprentissage

  • Apprendre à bien évaluer la santé générale du patient
  • Reconnaitre les affections qui mettent à risque l’osséointegration des implants dentaires
  • Évaluer les contre-indications potentielles au traitement implantaire
  • Apprendre à communiquer au patient l’importance d’un corps sain pour une bouche saine

 

Objectifs de la conférence

Conscientiser le clinicien de l’importance de la santé générale du patient avant d’entreprendre des
traitements implantaires pour minimiser les risques de péri-implantites futurs.